Bienvenue sur le site du Grand Orient de Suisse

logo-gos-2023

Grand Orient
de Suisse

Sagesse, force, beauté

Ensemble pour le progrès de l’humanité

Depuis 1961, le CLIPSAS, Centre de Liaison et d’Information des Puissances maçonniques Signataires de l’Appel de Strasbourg, travaille à réunir ce qui est épars en rassemblant année après année les obédiences libérales du monde entier. Il compte actuellement 103 membres, dont 4 nouvelles obédiences acceptées cette année en assemblée générale.

Comme chaque année, le Grand Orient de Suisse a envoyé une délégation à l’assemblée générale du CLIPSAS, qui avait cette fois lieu à Durrës, en Albanie, du 16 au 19 mai. Comme toujours, nous avons vécu un accueil chaleureux dans un cadre agréable, avec de nombreuses rencontres fraternelles sur plusieurs jours, et toute les richesses et paradoxes de la Franc-Maçonnerie.

L’Assemblée Générale du CLIPSAS est toujours précédée d’un colloque sur un thème d’actualité. Chacune des obédiences y présente le résultat de ses réflexions sur le sujet retenu, qui était cette année l’Intelligence Artificielle. L’ensemble de la première journée a donc été consacré à évoquer, puis discuter en ateliers, les espoirs et les craintes suscités par l’IA, en reprenant les fondamentaux avant d’aborder l’avenir.

Compte tenu du nombre d’obédiences présentes, et donc d’interventions, certaines redites étaient inévitables. Il a toutefois été intéressant de constater, justement, combien nos idéaux nous rapprochent sur les sujets qui comptent. Malgré des approches différentes, les conclusions et les propositions de bonnes pratiques allaient, globalement, dans le même sens.

La maçonnerie, dans ce qu’elle a de meilleur, est universelle.

La partie administrative a commencé le lendemain. L’agenda était chargé, avec d’éventuels changements des statuts, six obédiences candidates, des litiges à résoudre, des projets à porter, et surtout le renouvellement du bureau et du président, le président Ivan Herrera Michel descendant de charge.

Avec six candidats à la présidence, le vote s’annonçait compliqué, et il a tenu toutes ses promesses, au point qu’on risque de se souvenir longtemps de cette Assemblée Générale. Entre une fin de campagne houleuse et des compréhensions divergentes des statuts et règlements, la pression n’a cessé de monter pendant les deux journées d’AG, pour finir par des tensions autour des résultats des votes.

Tandis que certains appelaient au calme et à la retenue, d’autres voix au contraire ont appelé à toutes sortes d’issues différentes, pour finalement aboutir à une situation dans laquelle la position de certaines obédiences n’est toujours pas connue à ce jour.

La maçonnerie, dans ses égos et ce qu’elle a de plus humain, et paradoxalement de moins glorieux, est malheureusement là aussi universelle.

Certains idéalisent la FM, d’autres la critiquent. Comme souvent entre deux extrêmes, la vérité se trouve quelque part au milieu. La FM est avant tout la somme de ceux qui la constituent, et ce que chacun décide d’en faire. Elle est un patchwork de bonnes volontés et de points de vue divergents, qui fonctionne malgré tout plutôt bien depuis plus de trois siècles. Cette assemblée générale du CLIPSAS, et ce que chacun choisira d’en retenir, en aura été le parfait exemple.

Fort heureusement, après des débats houleux et une fois les esprits apaisés, malgré quelques absences et tensions encore présentes, la tenue de clôture aura été un long appel à retrouver la sérénité. Dans ses salutations, le représentant du GOS à cette tenue a synthétisé ce qu’il choisit de retenir de ce CLIPSAS 2024 :

  • Dès la première prise de contact avec l’équipe d’organisation en Albanie, il a, à chaque étape, été bien reçu et traité avec fraternité et bienveillance. Là se trouve l’essentiel.
  • La vocation du CLIPSAS est contenue dans son nom, à savoir assurer la liaison entre ses membres. Et en dépit de quelques éléments de discorde, pendant toute notre présence à Durres, les contacts ont été nombreux, et avec eux les opportunités de faire de nouvelles et belles rencontres de maçons du monde entier, de la Turquie à La Réunion, de la Louisiane à l’Argentine. En ce sens, cette réunion annuelle du CLIPSAS, comme toutes les autres avant elle, a été un succès, et nous pouvons dire que le travail maçonnique du CLIPSAS a été accompli.

De manière générale, comme toute méthode et tout outil, la maçonnerie est ce qu’on en fait, et les dysfonctionnements passagers ne sont que rarement du fait des institutions elles-mêmes, mais bien des humains qui les composent. Il convient d’en tirer les leçons et d’aller de l’avant. Nous, maçons, n’avons pas d’autres choix, puisque notre mission première demeure, dans un monde qui se délite, de rassembler ce qui est épars. Un maçon ne jette pas la pierre, il la taille et la polit.

Avec humilité, le Grand Orient de Suisse continuera à travailler à rétablir la sérénité pour que nous nous retrouvions grandis et plus forts en 2025, en espérant que la prochaine assemblée générale du CLIPSAS soit l’occasion d’aussi belles rencontres que celles de cette année.