Bienvenue sur le site du Grand Orient de Suisse

logo-gos-2023

Grand Orient
de Suisse

Sagesse, force, beauté

Ensemble pour le progrès de l’humanité

Un événement marquant pour la lutte contre le racisme, organisé par le Grand Orient de Suisse en partenariat avec la Grande Loge féminine de Grèce.

Le samedi 22 juin 2024, Genève a été le théâtre d’un événement inédit et inspirant : la première édition du Cycle de conférences « Dialogue et construction collective », organisée par le Grand Orient de Suisse (GOS) en partenariat avec la Grande Loge féminine de Grèce (GLFG) et avec le soutien moral du Grand Orient du Luxembourg, de la Grande Loge Symbolique Espagnole et du Grand Orient de Roumanie (MOAR). Sous le thème « Racisme : nos préjugés font des victimes », cette initiative a offert un espace de réflexion et d’échange ouvert à tous, maçons et non-maçons, visant à construire ensemble un avenir plus juste et plus éclairé.

 Un événement réussi et des échanges fructueux

Avec 110 participants présents, l’événement a été salué pour la qualité exceptionnelle de ses orateurs et des échanges constructifs durant les sessions de questions-réponses. Les retours du public ont été dithyrambiques, et les orateurs, venus notamment de Paris et de différentes régions de Suisse, ont exprimé leur satisfaction et leur gratitude pour l’accueil et l’organisation.

Le programme a été riche et varié, avec des interventions de brillants spécialistes et des discussions approfondies. Deux tables rondes ont particulièrement marqué les esprits :

  • « Comprendre les ombres multiples de l’oppression : racisme structurel et intersectionnalité » avec Sylvie Makela, Directrice des salons de coiffures Tribus Urbaines, Chroniqueuse à La Télé et Vice-Présidente de l’association MelanineSuisse qui organise le festival Black Helvetia; Philippe Kenel, Avocat, Président de la Licra Suisse et Dominique Sopo, Président de SOS Racisme, « Touche pas à mon pote ».Si pour Philippe Kenel il est «difficile de dire si la Suisse lutte contre le racisme structure, puisque la  Suisse ne reconnait pas qu’il y a un racisme structurel », Dominique Sopo nous a rappelé que « la lutte antiraciste est une lutte pour l’universalité des droits, et d’égalité dans la dignité reconnues à toutes et à tous. » (Modération réalisée par M. Pierre Jéronimo)
  • « Discrimination raciale : stratégies pour promouvoir l’inclusion et l’égalité » avec Pierre Maudet, Conseiller d’État, membre du gouvernement cantonal genevois, Joëlle Payom, Experte en inclusion et gestion du harcèlement au travail, Présidente de Rezalliance et Jamil Chade, Journaliste du média brésilien UOL qui nous a rappelé que « la démocratie ne peut pas exister si elle existe seulement pour une partie de la population.». (Modération réalisée par M. Philippe Boncour)

Le sociologue Michel Wieviorka a marqué les esprits avec sa conférence intitulée « La montée des extrêmes est-elle irrésistible », offrant une analyse profonde et pertinente des dynamiques actuelles.

Un moment fort de l’événement a été la projection du poignant film « Je Suis Noires », réalisé par Juliana Fanjul et Rachel M’Bon. Ce documentaire a apporté un éclairage essentiel sur les réalités vécues par les personnes racisées en Suisse, suscitant une grande émotion et une réflexion intense parmi les participants.

 L’engagement maçonnique pour une société plus juste

La Franc-Maçonnerie trouve tout son sens lorsque les mots se traduisent en actions concrètes. Cet événement a illustré l’engagement des maçons pour l’amélioration de soi et de la société, en œuvrant pour une société plus juste et respectueuse des principes fondamentaux d’égalité.

Photo de la lauréate du Prix de l'Engagement Humaniste 2024

Yvonne Apiyo Brändle-Amolo, Lauréate du prix de l’Engagement Humaniste 2024 et Christophe Ravel, Grand Maître du Grand Orient de Suisse

La remise du tout premier prix du GOS de l’engagement humaniste à a été un moment particulièrement émouvant. Cette parlementaire suisse d’origine kényane, connue pour son combat contre le racisme et son engagement pour les droits de l’homme, a été honorée pour son parcours exemplaire. Son film primé « NOT Swiss Made », ses contributions en tant que déléguée des migrants et son engagement dans la lutte contre la discrimination raciale et le harcèlement sexuel témoignent de son dévouement inlassable à la justice sociale.

 Un avenir prometteur pour le Cycle de conférences

Fort de ce succès, le Grand Orient de Suisse et la Grande Loge féminine de Grèce ont déjà annoncé leur intention d’organiser une deuxième édition du Cycle de conférences « Dialogue et construction collective » le 21 juin 2025.

En effet, cet événement a démontré qu’en ces temps mouvementés et émotionnellement chargés, un dialogue respectueux et une écoute profonde sont possibles, permettant un travail en commun entre maçons et non-maçons pour un avenir plus juste et éclairé.